Rechercher
  • Cédric FRADIN

Le management de la performance : un savant mélange d’EPM et de BI

Mis à jour : 24 mai 2019


L’EPM : « Business Planning » et modélisation chiffrée des objectifs stratégiques dans un cadre dynamique et décloisonné


Dans des environnements économiques, sociaux et politiques toujours plus incertains, l’entreprise doit être en mesure d’anticiper et d’agir vite, toujours plus vite, de mêler proactivité et réactivité. La pression concurrentielle chaque jour plus forte, les transformations technologiques notamment accélérées par la production massive et variée de données (le nouveau Big Data), ainsi que des organisations de plus en plus complexes mettent le management de la performance sur le devant de la scène.

Le management de la performance s’articule directement autour de la « gestion des données » et donc de la manière dont on les utilise. Aussi l’enjeu est de bien comprendre en quoi les processus et les outils d’Enterprise Planning Management (EPM) et de Business Intelligence (BI) moderne* par les frontières qui les unissent y participent directement. Ce ne sont pas là des notions interchangeables mais des concepts bien complémentaires.


Business Planning et modélisation budgétaire, indispensables pour la construction d’un cadre structurant


Le management de la performance implique de poser au préalable le cadre d’un processus structuré qui s’appuie sur le Business Planning et la modélisation budgétaire. Nous n’aborderons pas ici les fonctionnalités des solutions d’EPM pour la production des comptes statutaires et des reportings réglementaires qui renvoient davantage aux fonctions régaliennes des directions financières, pour nous attacher aux apports dans la gestion de la performance.

En bref, la planification budgétaire (« Business Planning ») vise à prendre du recul et à s’ouvrir au contexte plus large qui entoure l’entreprise. C’est l’occasion de conduire des réflexions sur les axes de croissance, les modalités de construction de la rentabilité et donc de la marge, le rendement des investissements, le cash management… La BI moderne aura un rôle à jouer sur ce terrain en proposant des fonctionnalités d’exploration avancée des données, notamment insidieuses, qui gravitent autour des données internes, et susceptibles de sous-tendre les changements d’orientation stratégique.

Et si cette planification stratégique, posant les principaux axes d’orientation du développement de l’entreprise, à savoir ses objectifs cibles, implique les échelons les plus élevés de la hiérarchie, sa traduction concrète et chiffrée, à savoir l’élaboration budgétaire, intègre quant à elle toutes les strates de l’organisation et donc différents niveaux et profils d’approbation…………..


Retrouvez la suite de cet article sur le Blog de Solution BI : https://www.solution-bi.com/management-performance-melange-epm-et-bi/

42 vues

Posts récents

Voir tout

© 2023 par Jean Petit . Créé avec Wix.com

Me contacter

Tél : 06 48 49 87 80

m.fradin@hotmail.fr

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icône
  • TwitCédricFradin
  • Icône social Instagram